LA RIBAMBELLE
 
2, allée de kérigonan, 29200 Brest - Tél. 02 98 43 03 15
 

Un lieu d'échange et d'accompagnement, au fonctionnement simple et anonyme.
Un lieu où les enfants peuvent jouer et rencontrer d'autres enfants.
Où les parents échangent entre eux et avec les accueillants.

Pour les tout-petits jusqu'à 4 ans, accompagnés par leurs parents (ou un adulte responsable).

EN PRATIQUE
 
L'HISTORIQUE


Les horaires :
Lundi, jeudi > 15h à 19h
Mardi, vendredi > 9h30 à 12h30


Samedi > 
9h30 à 12h30

* * *
L'enfant est accueilli
ainsi que ceux qui l'accompagnent (parents, assistante maternelle, etc)
et restent avec lui dans le lieu.
2 à 3 accueillants sont là, différents chaque après-midi d'ouverture. Ils ont tous une expérience professionnelle auprès des enfants et des familles.
Les futurs parents sont aussi les bienvenus à La Ribambelle.

* * *
Une participation est souhaitée
par famille et par passage.

Elle est obligatoire et laissée volontairement libre.

* * *
Pour tous, quel que soit le quartier,
c'est central et desservi
par 5 lignes de bus (arrêt Malakoff)
en détail sur bibus.fr

 

 


Quand, en 1982, quelques professionnels, travaillant auprès d'enfants et de parents, se sont réunis pour évoquer l'idée d'un lieu d'accueil enfants-parents inspiré de la Maison Verte de Paris (1979), ils ne se doutaient pas que, presque 20 ans plus tard, la Ribambelle serait toujours là et ferait partie d'un réseau petite enfance qui lui aussi a connu un développement important, inscrit clairement dans les politiques des collectivités locales.

La Ribambelle s'est d'abord présentée isolée, comme un lieu expérimental et nul ne pouvait prévoir l'accueil qui se ferait par la population locale.

Dès l'ouverture le succès a été là avec peu d'information (affiches, articles) et nous avons eu très tôt le sentiment que ce lieu correspondait à une attente importante des parents et des enfants.

Plus de 1 000 passages par an, pour 3 demi-journées d'ouverture initialement, nous obligeait à rechercher un financement régulier ce qui a été long et difficile, car nous avons été longtemps considérés comme un service annexe et périphérique par rapport aux autres besoins : garde, soins, scolarisation.

Nous avons découvert que si les parents et les enfants venaient si nombreux, c'est que certains besoins n'étaient toujours pas pris en compte : le besoin de parler, de se rencontrer, d'être soutenu, de souffler et de se détendre, d'être entendu quand ça va mal. Tous ces aspects, on le sait, doivent être pris en compte pour qu'un enfant se développe bien et c'est ce qu'on peut appeler de la prévention.

Historique :page suivante